Comme vous le savez, nous lançons notre école de toilettage en janvier 2020…. Nous avons reçu pas mal de demandes, mais savez-vous vraiment en quoi consiste ce métier ?

Le métier de toiletteur est bien sûr de rendre un chien beau et de le soulager de ses saletés. L’esthétique est importante évidemment, mais ne doit jamais être au détriment de l’animal. Aussi, il est important pour une bonne toiletteuse de bien juger le travail à accomplir, et à conseiller la meilleure alternative possible au maître. Il faut du temps et de la persévérance pour y arriver du premier coup, du savoir-faire et de bonnes connaissances pour atteindre son but, sans faire souffrir l’animal mais en respectant au mieux l’attente du client…..pas une mince affaire.

Mais ce métier est aussi beau que difficile. Il demande de :

  • Passer des centaines d’heures à l’école pour apprendre et comprendre le métier.
  • Investir dans beaucoup de livres, magasines, vidéos sur le toilettage, ainsi que le comportement canin et les races.
  • Se former pendant des années pour acquérir l’expérience qui font de lui un bon toiletteur.
  • Investir des milliers d’euros en équipements, shampoings, accessoires, etc …. pour rendre votre animal fabuleux.

Ce métier requiert beaucoup de patience, de dextérité et d’aptitudes artistiques mais surtout de la PASSION !Chaque jour est différent et nous devons nous adapter à chacun d’eux, comprendre leurs peurs et de nous efforcer de les rendre le plus à l’aise possible.

Être toiletteur, c’est prendre le risque de se faire blesser tous les jours car, après tout, ce sont des animaux et tôt ou tard nous nous ferons mordre ou griffer.

Etre toiletteur, c’est parfois devoir faire preuve de sang froid lorsqu’on voit débarquer chez nous un animal dans un état catastrophique qui frise la négligence totale.

Etre toiletteur c’est devoir prendre sur soi lorsqu’un client lui demande une prestation impossible à faire, et le lui faire comprendre le plus commercialement possible.

Etre toiletteur c’est aussi de devoir convaincre les maîtres d’aller voir le vétérinaire car on soupçonne une otite purulente, une dermatite, une gingivite aiguë ou un mal soudain quelconque. Nous ne sommes pas vétérinaire mais avec l’expérience et de bonnes connaissances on est capable de voir s’il y a quelque chose d’inquiétant ou non.

Mais un vrai toiletteur vous dira que tout ça n’est rien à côté du bonheur que lui procure ce métier si différent chaque jour.

Source : Nous remercions Aude Daigneault, notre homologue québecquoise, de vie de toiletteuse, pour ces belles réflexions dont nous nous sommes inspirés.

ante. amet, libero nec elit. dolor velit, accumsan
Share This